Le comité en quelques mots

 « CHERBOURG-VOILES COTENTINES » appelée couramment « VOILES-COTENTINES » existe (...)

actualités diverses

Cherbourg Voile Cotentine

 La marée et les variations climatiques Observation marégraphique Avec plus (...)

actualités diverses

la marée et le climat

 Le doris est un bateau de travail créé en Amérique et utilisé à l'origine pour (...)

actualités diverses

le doris

le doris


le doris

le doris

Le doris est un bateau de travail créé en Amérique et utilisé à l’origine pour faciliter le départ depuis la plage.

il fut ensuite utiliser pour la pêche à la morue sur les bancs de Terre Neuve, en effet, L’emploi du doris se généralisa et fut adopté par tous les armateurs français, vers les années 1880-1885. D’où le terme également utilisé doris des bancs. Leur conception permettait de les empiler pour les stocker sur le pont de la goélette menant la campagne.

C’est un bateau très fonctionnel, léger et facilement transportable sur des remorques, il fut utilisé au début du 20ème siècle par de nombreux pêcheurs côtiers de la Manche (baie du mont saint Michel en particulier) et du Calvados pour la pose de cordes, de filets trémails, de casiers à homard, à crabes, et de nases à crevettes ou bouquets.

Le doris mesure en général entre six et huit mètres, sa construction repose sur une extrême simplicité, fond plat, bordé à clins, coque bien tonturée, (quille plate et courte), pincée aux deux bouts, étrave élancée et fermée à l’arrière par un petit tableau en écusson.

Armé à l’aviron par deux hommes (un patron et son matelot), il peut à l’occasion gréer un petit mât avec voile au tiers et un foc, il peut même y être ajouté, sur les grands modèles, un tape cul.
Sa conception ne le rend pas forcément solide, seule les doris entretenus méticuleusement passent les trois ou quatre ans d’existence.

Leur facilité de transport, leur légèreté et leur fonctionnalité en font un bateau très répandus et encore très utilisés par de nombreux pêcheurs plaisanciers, il fût construit par centaine au cours du 20ème siècle.

Il est fréquent de voir des doris munis d’un puits de dérive central pour permettre une meilleure utilisation à la voile, ils peuvent également être munis d’un puits sur l’arrière pour l’utilisation d’un moteur hors bord.

Partager :