Le comité en quelques mots

 Le Dieppois Jean Sauvage est le premier Français à s'aventurer dans la mer (...)

les hommes

Jean Sauvage

 Jehan Denys est né à Honfleur, au milieu du XVème siècle. Son nom y est (...)

les hommes

Jehan Denys

Sébastien Le Prestre de Vauban


ingénieur constructeur de fortification

ingénieur constructeur de fortification

Sébastien Le Prestre de Vauban (dit VAUBAN) est né le 1er mai 1633 à Saint-Léger-de-Foucheret dans le MORVAN, il fait partie de la petite noblesse bourguignonne.

A 17 ans il entre comme cadet dans le régiment du Prince de Condé qui mène la Fronde contre le cardinal Mazarin et la régente Anne d’Autriche.

En 1653, Vauban est prisonnier et passe au service de Louis XIV. Il y restera pendant 53 ans.

A l’âge de 22 ans, Vauban obtient son brevet d’ingénieur ordinaire du roi.

Nourri de l’expérience du feu, il réfléchit aux procédés de l’attaque des places.

Il conçoit et codifie une méthode de siège des places fortes décomposée en une suite logique de 12 phases, une réflexion publiée 30 ans après sa mort dans un Traité d’attaque des places.

En bon ingénieur, Vauban améliore les fortifications en préconisant l’adaptation du tracé bastionné au terrain et l’échelonnement de la défense en profondeur.

Vauban est un preneur de villes ainsi qu’un fortificateur.

Il sait bien qu’aucune place forte n’est imprenable : elle doit servir le moins possible, son rôle étant avant tout dissuasif.

Après les sièges de Tournai, de Douai et de Lille, qui confirment la notoriété de l’ingénieur, Louis XIV lui confie le soin d’édifier la citadelle de Lille dite « la reine des citadelles ».

A partir de1668, Vauban est mis en concurrence avec le chevalier de Clerville.
En réalité il s’agit d’une lutte d’influence entre deux ministres du roi : Louvois, protecteur de Vauban, à la Guerre et Colbert, protecteur de Clerville, à la Marine.
Vauban doit alors se contenter des fortifications du département de Louvois, c’est-à-dire les fortifications terrestres.

En 1673, avec la guerre de Hollande, l’ingénieur convainc Louis XIV de mettre en place son « pré carré » sur la frontière nord-est, en réduisant le nombre de ses places pour ne conserver que les plus fortes, créant ainsi une double ligne de villes fortifiées.

A partir de 1678, à la mort du chevalier de Clerville, Vauban devient Commissaire Général des Fortifications du royaume : il contrôle, contresigne et arrête tous les projets de fortifications.

Au service du Roi-Soleil, il renforce la protection du territoire en se consacrant aux défenses côtières et terrestres, à commencer par celles des Flandres et d’Alsace.

Il parcourt l’équivalent de 4000 kilomètres par an, soit pour conduire des sièges, soit pour préparer ou construire des fortifications.

Le 14 janvier 1703, Louis XIV le fait maréchal de France, pour ses services rendus au royaume.

Il meurt le 30 mars 1707 au n°1 de la rue Saint Roch dans le premier arrondissement de Paris.

Source : patrimoine de l’UNESCO, réseau VAUBAN, WIKIPEDIA

Partager :