Le comité en quelques mots

 Le Dieppois Jean Sauvage est le premier Français à s'aventurer dans la mer (...)

les hommes

Jean Sauvage

 Jehan Denys est né à Honfleur, au milieu du XVème siècle. Son nom y est (...)

les hommes

Jehan Denys

Jean Doublet


corsaire écrivain pilote

corsaire écrivain pilote

Jean François Doublet est un écrivain, mais surtout capitaine corsaire français, né à Honfleur dans les derniers mois de 1655, il meurt le1728 à Barneville-la-Bertran.
Il est l’un des seize enfants de Madeleine Fontaine et de François Doublet, apothicaire devenu capitaine marchand, armateur et entrepreneur aventureux.

Jean Doublet demeure méconnu, malgré une longue carrière en mer de quarante-huit ans, pour le moins très hétéroclite. Reconnu comme un excellent pilote, il est le témoin privilégié de l’ensemble de l’histoire maritime de l’époque de Louis XIV, dont il nous a laissé un témoignage, reconstitué à la fin de sa vie, ayant perdu par deux fois l’ensemble des écrits de son journal de bord. Il est sans conteste le corsaire le plus prolixe, ayant laissé ses mémoires rédigées avec soin et minutie.

En 1693, Jean Doublet prend le commandement d’une frégate corsaire de Granville, le Jeune Homme (160 tonneaux, 16 canons et 25 hommes),armée par jean François Lévesque de Beaubriand.

De mai à juillet 1693 , le Jeune Homme croise dans la Manche mais ses prises et ses rançons rapportent peu.

Jean Doublet prend donc le commandement d’une autre frégate corsaire de Saint-Malo de 350 tonneaux, le Comte de Revel, avec laquelle il chasse à nouveau dans la Manche où il capture un garde-côte anglais de 300 tonneaux et 40 canons.

En 1693, lors du bombardement de Saint Malo par les anglais, Jean Doublet prend part à la défense de la ville, ce qui lui vaut du gouverneur et amiral de Bretagne, le duc de Chaulnes Charles D’Albert D’Ailly, une épée « à garde et poignée d’argent doré et d’un beau ceinturon brodé ».

En 1695, Jean Doublet participe à la campagne de course organisée par Charles d’Albert d’Ailly. Il dirige le garde-côté capturé armé en guerre et marchandises par La Motte Gaillard et rebaptisé le Duc de Chaulnes ; il croise avec le Comte de Revel le long des côtes irlandaises.

Jean Doublet aide Saint-Malo à tenir tête à l’amiral John Berkeley venu bombarder la ville.

En 1696, il arme au commerce vers les Açores et Salé. Il continue de pratiquerla geurre de course à l’occasion.

Jean Doublet se rend à Marseille avant de regagner la Manche en 1697, où il est capturé par les Anglais.

Il reste prisonnier trois mois et demi à Plymouth.

Il est libéré juste avant le retour à la paix et revient alors à Honfleur pour reprendre la pêche morutière à Terre-Neuve.

Jean Doublet rentre en France en 1706. L’année suivante, il accepte le commandement du Saint-Jean Baptiste (500 tonneaux et 36 canons) pour piller les mers du Sud : Montevideo, Valparaiso, Coquimbo, Cobica, Chipana, Arica, Callao et Lima. Il dresse des cartes coloriées pour y décrire les rades.

Il revient à Port-Louis le 22 avril 1711 avec un butin s’élevant à 635 000 piastres d’or et d’argent.

Jean Doublet se retire définitivement à Honfleur pourvu d’une charge de capitaine-exempt d’une compagnie de gardes-Suisses du duc D’Orléans.

Jean Doublet meurt le 20 décembre 1728 à Barneville-La-Bertran.

Source : Wikipédia
http://fr.wikipedia.org

Partager :